Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Wings of Liberty

Wings of Liberty

Parlons des choses qui fâchent.Angel Xp, analyste quantitatif & trader


Le Japon : vers un remake de la République de Weimar

Publié par Angel Xp sur 10 Avril 2013, 13:48pm

Catégories : #Economie

Le Japon : vers un remake de la République de Weimar

Depuis 25 ans, le Japon enchaîne les plans de relance et les "quantitative easing" ( QE ). Malgré les échecs successifs des précédents QE, le nouveau premier ministre persistent toujours dans la même voie et  décidé de repousser les limites de la monétisation dans sa politique de "soutien à l’économie".

La Banque du Japon procède a un QE sans précédent

La Banque du Japon repousse les limites de l'assouplissement quantitatif et expérimente  un "nouveau concept " de la monétisation. Contrairement à la politique de la Fed, qui est uniquement axée sur les US T-Bonds et les MBS ( titres adossés sur des crédits hypothécaires ) , la Banque du Japon (BoJ) pourra acquérir des titres  plus risqués pour équilibrer la situation acrobatique de son système bancaire, comme des ETFs et des FPIs, en plus des JGB ( Japanese Government Bond )

Selon le Credit Suisse, le bilan de la Banque du Japon par rapport au PIB du pays dépassera largement celui des autres grandes banques centrales (à l'exception de la BNS) au cours des deux prochaines années. La BoJ entre dans un territoire inexploré, rien d' une ampleur équivalente a été essayé auparavant au sein une économie développée.

 

Central banks balance sheet as proportion of GDP.PNG
 
 
La BoJ diversifiera également ses rachats de titres. Préférant les titres à maturité inférieure à 3 ans, elle portera son intérêt sur de la dette ayant une échéance de 5 à 10 ans. Au final, l' ensemble de ces opérations avoisinera les 200 trillions de yens horizon 2014.soit 60% du PIB fin 2014. ( le double de 2012 )
 
 

boj

 

 

boj-breakdown

Les japonais rejettent leur propre dette publique.


L endettement du Japon s'  élève  à 250 % du PIB. Le pays mène depuis 25 ans une succession de QE pour un résultat désastreux . Sur 20 ans, la croissance du PIB reste en moyenne nulle et, au final, le pays  hérite d' une montagne de dettes.

La dette du Japon est entièrement détenue par les Japonais c' est pourquoi le pays ne subit relativement pas de pressions de la part des marchés financiers. Le Japon étant en situation  d' insolvabilité évidente,  le citoyen japonais ne sera jamais remboursé sauf, peut-être, avec des billets de monopoly.

 

( source )

JGB Holdings retail_2_0

L' illustre investisseur Marc Faber ( aka Dr Doom )  n’écarte pas le danger d’éclatement  de la bulle obligataire ainsi formée. "a nouvelle politique monétaire de la Banque du Japon pourrait finalement conduire à une hausse des taux d’intérêt et à un éclatement de la bulle obligataire du Japon".

Par ailleurs, il juge qu' avec le recul du yen depuis six mois, le Japon est devenu 20% plus pauvre. "Le revenu réel des Japonais diminuera probablement si l’inflation s’accélère".

" Si le yen commence à s’affaiblir, et c’est ce que nous observons, les gens qui
investissent au Japon voudront retirer leurs fonds à l’étranger. Dans ce
contexte, la baisse du yen pourrait déboucher sur son effondrement ", a
indiqué,Georges Soros dans une interview pour CNBC

 Bill Gross partage également l' opinion selon lequel il sera nécessaire d’affaiblir encore davantage le cours du yen pour contenir l’inflation à 2% une fois celle ci emballée. Les pays du G7 risquent aussi  d’être " froissés"  par l’évolution des événements, et exigeront un contrôle sur le cours du yen dont la baisse orchestrée constitue en elle mème une véritable déclaration de guerre des changes, des échanges et plus globalement des devises, de la part des autorités japonaises.

La  déroute de la BoJ la conduit vers le palier ultime de la monétisation : l' achat direct d' obligations directement émises par l' Etat sans passer par le marché secondaire, ce qui se termine très souvent en hyperinflation. La République de Weimar  en est la représentation emblématique. A l' époque ( 1923 ) un dollar s' échangeait pour 4 milliards de deutschemark. De cette tragédie monétaire, se développa le populisme amenant Hitler au pouvoir.

 Mélina Donatelli

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents