Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Wings of Liberty

Wings of Liberty

Parlons des choses qui fâchent.Angel Xp, analyste quantitatif & trader


La Recette de la désinformation

Publié par Angel Xp sur 11 Octobre 2015, 22:45pm

Catégories : #Economie, #Articles incontournables, #Politique

La désinformation sévit sur toutes les ondes et dans la presse écrite. Il y a une volonté claire d' orienter l' opinion des masses rampantes. Pour reconnaître la désinformation, je vous ai résumé les quatre points de  Vladimir Volkoff

1) Tout le monde dit la même chose, les médias sont unanimes. Du Libé au Firgaro, on s' accorde sur la même tonalité. Or, en raison de la complexité du monde réel, c'est impossible. Nous sommes donc en face de la désinformation

2) On nous informe jusqu'à satiété sur un aspect de la question et on ignore le reste.

3) On scinde la situation en deux camps.Tous les bons sont d'un coté et les mauvais de l'autre. Les médias mainstream organisent des débats biaisés, où les opposants à la pensée unique se retrouvent encerclés par les chiens de garde de la bien-pensance oligarchique. ( public inclu ).

Du reste, les bien-pensants ne sont ni bien, ni pensants. 

4) L'acquiescement de l'opinion débouche sur la psychose collective. la manipulation des esprits fragiles fait vendre, à l'impératif de propagande bien-pensante s'ajoute l'intérêt commercial. Le mouvement " Je suis Charlie " étant l' illustration par excellence.

En appliquant ces critères vous constaterez que l' on baigne en continu dans la désinformation. ( guerre en Lybie, Irak, Syrie, réchauffement climatique, le vote suisse contre l' immigration, et le cadavre d' Aydan Kurdie fer de lance de la bonne conscience immigrationniste...)

Toutefois,  la crise des " migrant-réfugiés " ne satisfait pas complétèment le dernier point. En effet, le doute subiste. La stratégie de l' enfant mort : la ficelle est trop grosse.

On franchit une nouvelle étape dans ce conflit, où les enfants deviennent un enjeu de communication pour faire ployer l' opinion publique. Une tentative de passage en force déstinée à étouffer le débat. 

 

La Recette de la désinformation

Ce que l' on vous montrera peu ou pas.

Bien entendu la réalité est radicalement différente. Le degré de sauvagerie qui anime l' écrasante majorité des migrants ne sera pas mis en avant par les médias car cela ne correspond à aucun objectif politique. Mais les vidéos sont légion, sur le dernier espace de liberté qu' est le web, en voici quelques une :

 

Situation out of control as immigrants riot in Lesbos, Greece

Migrants : Ils manifestent en Hongrie aux cris de Allah Akbar

Gare de Budapest, 30 août 2015 : les migrants défilent aux cris d' allahu akbar.

 

Fox Contributor Says Refugees In Europe Are An "Invasion" Of "Fighting-Age Males" ( 80 % )

Lorsque vous effectuez des recherches sur ces sujets, je vous conseille d' employer des termes anglais pour une meilleure diversification des sources et des vidéos.  Je recommande également l' analyse d' Oskar Freysinger ou les interventions de l' euro député Nigel Farage

cliquer sur l' image pour l' agrandir

cliquer sur l' image pour l' agrandir

 

 

Pour conclure ce billet, voici un article percutant d' Isabelle Cousturié ( en lien ci-dessous ). Les allemands s' écrasent contre le mur de la réalité.

 

Angel Xp

Le quotidien allemand "Die Welt" lève le rideau sur une situation explosive et publie une série de témoignages d’agressions et menaces de morts contre les chrétiens réfugiés.

 

Les chrétiens d’Orient persécutés jusqu’en Allemagne

 

 

Ils avaient fui la Syrie, l’Irak ou le Kurdistan pour échapper aux persécutions, aujourd’hui ils sont poussés à quitter l’Allemagne pour les mêmes raisons : crachats, insultes et menaces de morts, sont le lot quotidien des réfugiés chrétiens en Bavière, en Saxe ou dans le Brandebourg, où les brimades continuent jusque dans les centres d’accueil ouverts par les autorités locales.

Intimidations et agressions

Dans une longue enquête publiée sur Internet, le 27 septembre dernier, le quotidien allemand Die Welt lève le rideau sur une situation explosive qui dure depuis des mois, alors que l’Allemagne s’apprête à recevoir un million de migrants dans les douze prochains mois. « Il y a une ambiance d’intimidation et d’hostilité envers les chrétiens, confirme un prêtre maronite de Francfort. Ceux-ci se voient restreindre l’accès aux cuisines communes, sont traités de ‘porcs’ par certains musulmans, et leurs enfants agressés ».

Autre témoignage, celui d’un pasteur protestant de Berlin : « Les musulmans très croyants répandent dans les foyers l’idée suivante : là où nous sommes règne la charia ». Et ceux qui souffrent le plus sont les musulmans convertis au christianisme : « Ceux-là ont 100% de chance d’être agressés », souligne le pasteur.

« Surtout ne pas dire qui on est »

Parmi les témoignages recueillis par Die Welt, celui de chrétiens victimes directes de cette « haine importée » comme Said, un Iranien, hébergé dans un camp en grande partie occupé par des musulmans sunnites venus de Syrie. « En Iran, raconte-t-il, mon frère a été arrêté alors qu’il priait dans une église domestique clandestine, et moi j’ai échappé aux services secrets. Je croyais vraiment qu’en Allemagne j’aurais enfin pu vivre ma foi, or dans ce camp, encore une fois, je dois me cacher, ne pas dire que je suis chrétien sinon on me menace du pire. Pendant ramadan, si je refuse de suivre les règles du jeûne musulman, je reçois des insultes, ils me traitent d’infidèle et me crachent dessus en me menaçant de mort », tout cela sous les yeux de la sécurité qui ne fait rien, affirme-t-il, car « eux aussi sont tous des musulmans ».

Des hommes de Daesh infiltrés

Et le cas de Said n’est pas isolé. Die Weltrapporte tant d’autres témoignages et épisodes emblématiques, comme celui d’un jeune chrétien syrien – dont le nom n’est pas révélé pour sa sécurité – qui a porté plainte pour menaces subies dans un centre de premier accueil à Giessen, ville universitaire à 50 km au nord de Francfort, où se cacheraient selon lui des « coupeurs de têtes » du « calife » Abou Bakr al-Baghdadi : « Ils hurlent les mêmes versets du Coran qu’hurlent les miliciens de Daesh avant de décapiter les personnes », a-t-il rapporté. À Ellwangen, pas loin de la frontière bavaroise, musulmans, chrétiens et yézidis se seraient affrontés, déclenchant une grande bagarre.

Retour à la case départ

Et puis le quotidien allemand fait état d’un témoignage « particulièrement dramatique » : celui d’une famille chrétienne d’Irak, réfugiés dans un camp à Freising, en Bavière. Le père raconte qu’ils ont reçu des coups et des menaces d’extrémistes musulmans syriens. « Ils hurlaient contre ma femme et ont frappé mon fils. Ils disaient : ‘Nous vous tuerons et boirons votre sang’. »

Obligés de vivre comme des prisonniers ils ont décidé de renter à Mossoul. Mais à Mossoul, tombée aux mains des islamistes de Daesh, il y a plus d’un an, les chrétiens n’ont plus leur place, et la famille s’est résignée à partir se réfugier à Erbil, dans le Kurdistan irakien, où l’afflux des réfugiés ne cesse d’augmenter.

La solution proposée par les autorités allemandes ?

Face à cette situation, l’Allemagne ne peut plus ignorer le problème. Pour l’heure, elle envisage sérieusement de séparer physiquement et « géographiquement » les réfugiés selon leur religion. Mais plusieurs voix s’y opposent. D’autres prônent la distribution d’une charte fondamentale des valeurs allemandes, telles que l’égalité entre les hommes et les femmes, la liberté d’opinion ou de religion.

Pour Max Klingberg de la Société internationale des droits de l’homme, les espoirs que les migrants adhèrent à cette charte sont très minces. « La situation va empirer, assure-t-il au Die Welt. Pour lui : « Il faut arrêter de croire que tous les réfugiés sont des défenseurs des droits de l’homme. Parmi ceux qui arrivent, une portion non négligeable a des croyances d’une intensité équivalente à celle des frères musulmans ». Il confirme la gravité des agressions rapportées dans la presse entre les musulmans aussi (sunnites contre chiites) mais surtout contre les chrétiens et les yézidis.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Di livio 12/10/2015 12:47

Excellent article sur la désinformation. Sur la crise des migrants je me permet d' ajouter les 2 points suivant :

1/ "Nous ne laisserons pas Israël être submergé par une vague de migrants illégaux et d'activistes terroristes", a affirmé M. Netanyahu lors du conseil hebdomadaire des ministres, au lendemain d'un appel du chef de l'opposition, Isaac Herzog, à accueillir des Syriens fuyant la guerre civile....
Pour y parvenir, le Premier ministre a annoncé qu'Israël "commence aujourd'hui à construire une clôture à la frontière avec la Jordanie", le quatrième "mur" érigé par l'Etat hébreu.

2/ Côté Koweit, un officiel explique pourquoi les pays du Golfe n’accueillent pas de migrants :
"Le Koweït et les pays associés ne peuvent accueillir aucun réfugié car nos pays sont riches. Notre pays, le Koweït, n’est fait que pour ceux qui travaillent, installer ces personnes chez nous seraient trop coûteux. De toute façon, notre niveau de vie est trop élevé pour eux, contrairement au Liban et à la Turquie qui sont bon marché et plus adaptés aux réfugiés syriens. Et pour finir, nous n’avons pas à accueillir des personnes qui sont différentes de nous. Nous ne voulons pas de personnes qui ont souffert de stress et de traumatismes dans notre pays."

Ce qui en dit long sur la qualité des migrants ! Il suffit d' interroger le voisinage.

Olivia 12/10/2015 12:40

Je partage votre analyse. Cependant le graphique sur l' origine des migrants est probablement faux en ce qui concerne les Syriens. " Il y a des personnes qui aujourd'hui sont en Turquie, achètent des faux passeports syriens parce qu'elles ont évidemment compris qu'il y a un effet d'aubaine puisque les Syriens obtiennent le droit d'asile dans tous les Etats membres de l'Union européenne ». (Fabrice Leggeri, patron de l'agence européenne de surveillance des frontières, Europe1, 01 septembre 2015)
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/09/04/comprendre-la-crise-des-migrants-en-europe-en-cartes-graphiques-et-videos_4745981_4355770.html#35ivwASePRx43cey.99

Marc Valmont 12/10/2015 10:48

Le pragmatisme allemand a repris le dessus lorsque A.Merkel a suspendu Schengen mais je me demande qui l' a fait chanter pour qu' elle prenne cette décision évidente aussi tardivement.

Fouzi 12/10/2015 10:36

A l'époque de Tchernobyl les autorités voulaient nous faire croire que le nuage radioactif n'avait pas traversé la frontière, de même aujourd'hui les autorités voudraient nous faire croire que les intégristes sont resté en Syrie !!

TataYoYo 12/10/2015 10:07

Ca m' avait manqué de vous lire !

Les soi-disants "humanistes" sont les pires bourreaux de la civilisation et de l'humanité. L'image de l'enfant ne me fait pas peur et je ne veux pas de réfugiés. Les soi-disants "humanistes" comme vous veulent créer des sociétés totalement artificielles qui finiront dans des bains de sang sans précédent dans l'histoire de l'humanité. Vous mettez des Syriens et des Erythréens dans un même camps, et ils s'entretuent. Vous, vous voulez ceux-là et les autres chez nous et vous faites semblant d'ignorer quel sera le désastre produit par ce mélange détonant.

Les USA ont entraîné ISIS et bombardent les pays du Moyen-Orient,tandis qu'ils obligent nos gouvernements européens à accueillir tous les réfugiés dont eux-mêmes sont les premiers responsables, Les US construisent des barbelés au sud pour empêcher les Mexicains d'aller chez eux

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents