Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Wings of Liberty

Wings of Liberty

Parlons des choses qui fâchent.Angel Xp, analyste quantitatif & trader


{Alep] Les casques blancs sont des djihadistes, une journaliste britannique balance la vérité / Tout comprendre des conflits au Moyen-Orient

Publié par Angel Xp sur 18 Octobre 2016, 10:54am

Catégories : #Politique, #Economie

Article lu fois

Un témoignage à contre courant d'une journaliste britannique. ( allez directement à  7:18 si  vous connaissez déjà la situation à Alep )

Pourquoi la parole de cette journaliste est forcément vraie ?

Parce que son investigation valide une analyse encore plus puissante et dont la logique s' étend à l' ensemble des pays du Moyen-Orient désireux de s' affranchir du Dollar.

Je consacrerai un article pédagogique sur sujet que je publierai  après le troisième débat entre Trump et Clinton.

Cependant il me faut fournir quelques explications. 

 

L' insupportable impérialisme du Dollar américain.

Suite aux accords de Bretton Woods ( 22 juillet 1944),le dollar devient la monnaie de facturation des échanges internationaux et, par voie de conséquence, la monnaie de réserve mondiale. 

Ce système permet aux USA de solder leur déficit extérieur en émettant des Dollars. Les billets verts viennent s' accumuler aux réserves de change de leur partenaire commerciaux qui soldent leur propres importations dans cette devise.

La capacité des Etats-Unis à enregistrer impunément un déficit commercial exorbitant repose donc sur la domination mondiale de leur monnaie. 

Si demain, l' Amérique perd ce  " privilège impérial " ( pour emprunter l' heureuse formule de l' économiste Jacques Rueff ), la dette américaine deviendrait immédiatement exigible sur les marchés. Avec un endettement de 103 % du PIB, soit 19 000 milliards de Dollars, il est évident que les USA ne peuvent honorer leurs créances. Oncle Sam se retrouverait à la rue  avec un Dollar vaporisé par une hyperinflation. On devine alors les velléités guerrières des USA.

En 2000, Saddam Hussein voulait abandonner la facturation du son pétrole irakien en Dollar au profit de l' Euro.  Sous le fallacieux prétexte de détenir des armes de destruction massive, l' Irak fut envahie en 2003 et son dirigeant exécuté en 2006.

Le leader lybien Kadhafi projetait d' unir le continent africain autour du Dinar-or. Monnaie unique  ayant vocation à remplacer le dollar dans les échanges avec l' Afrique.  En 2011, l' OTAN envahit la Lybie  (et Sarkosy orchestre l' assassinat de son dirigeant ) au prétexte mensonger de libérer un peuple d' une tyrannie sanguinaire. (   Le chef de la fausse révolution libyenne admet que Kadhafi n’a pas tué de manifestants ).

En Iran et Syrie, les tentatives de destitution sont en cours d' opération depuis 2011. Mais  l' émergence de la Russie stoppe pour le moment l' expansion des occidentaux dans la région.

Le 25 juillet 2011, l' Iran signe des accords permettant à son gaz de transiter par la Syrie et l' Irak. Cet accord fait de la Syrie le principal centre de stockage et de production. L'idée est d'atténuer  grâce à son voisin et allié syrien la contrainte implacable de l'embargo occidental. ( dont la finalité était de tarir les réserves en dollar de Téhéran ). Le gouvernement iranien réintroduit en parti l' or  comme paiement ( en plus des devises traditionnelles ) avec ses principaux partenaires commerciaux ( l' Inde et la Chine ). 

La Syrie est une zone stratégique dans l' acheminement des hydrocarbures. En novembre 2010, l' Arabie Saoudite et le Quatar demande à Bachar El-Assad de pouvoir construire des oléoducs et gazoducs d' exportation vers la Méditerranée orientale pour alimenter une Europe très consommatrice. Le président syrien refuse, avec le soutien marqué de la Russie, qui voit dans ces plans les volontés occidentales de diminuer la dépendance européenne au gaz russe. En février 2011 les premiers troubles éclataient en Syrie, troubles qui n'ont cessé de s'amplifier avec l'ingérence, d'une part de combattants islamistes financés par le Qatar et l'Arabie Saoudite, d'autre part de l'action secrète des Occidentaux (Américains, Britanniques et Français).

Naissance de Daech, casques blancs et désinformation.

Pour déstabiliser la Lybie et la Syrie, les occidentaux  ( avec l' Arabie Saoudite et le Quatar ) dépensent quelques milliards au développement  des organisations terroristes déjà présentes : Al-Qaida et l' une des ses ramifications en Syrie : le front Al-Nosra. 

Face à la puissance militaire de ces milices terroristes ( que l' on vous présente comme des rebelles ), Kadhafi et El-Assad étaient obligés de répliquer avec l' armée. Puis au JT de 20 H, on vous montrera l' image du  " dictateur sanguinaire " massacrant sa population.

C' est pourquoi je valide le rapport d' investigation de la journaliste britannique. L' Est d' Alep vit sous le joug d' Al Nosra. Les familles des terroristes et leurs partisans ont investi les lieux et se servent des derniers 200 000 habitants comme des boucliers humains, parfois consentants.

Pour échapper aux bombardements russes, les hommes d' Al Nosra utilisent tous les moyens à leur disposition...dont les hôpitaux qui soignent leurs blessés. Les casques blancs (  " ONG " exclusivement composée de dijhadistes ayant reçu 100 millions $ de subventions ) sont présentés par les médias occidentaux comme des " héros " soutenant un peuple qui lutte contre l' infâme Poutine. 

 " A Stalingrad, les soviétiques ont aussi bombardé les hôpitaux des troupes nazies encerclées, parce qu’ils savaient que dans le contexte d’un siège, un hôpital devient un atout militaire pour les assiégés et leur permet de faire durer leur lutte." 

 

Enfin, Daech né en octobre 2006 en Irak de la fusion de la branche d’Al-Qaïda en Mésopotamie et de petits groupes islamistes en Irak. Le groupe extrémiste sunnite se faisait appeler " l’Etat islamique d’Irak (EII) ". Chassés par les tribus sunnites irakiennes qui leur reprochent leurs exactions, les militants de l’EII vont réapparaître en Syrie à la faveur du conflit déclenché en mars 2011. Dès août 2011, le groupe djihadiste appelle ses combattants et sympathisants à aller combattre en Syrie aux côtés " des musulmans " contre les Alaouites. Ses djihadistes se battent dans les rangs du Front al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, avant de créer en avril 2013, après des frictions avec Al-Nosra, " l’Etat islamique en Irak et au Levant ".

 

Angel Xp

{Alep] Les casques blancs sont des djihadistes, une journaliste britannique  balance la vérité / Tout comprendre des conflits au Moyen-Orient

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents